Les doctorants de SIGMA Clermont

Pres de 70 doctorants travaillent dans les laboratoires de l'école encadrés par les enseignants chercheurs de SIGMA Clermont.

Retrouver les interviews de quelques uns ci-après.

Qu'est-ce qu'être doctorant.e ?

Le doctorant est un jeune chercheur en phase de formation. Il développe un projet doctoral suivi par un directeur de thèse et organisé par l'école doctorale. Le doctorant se forme à la recherche par la recherche, c'est-à-dire par l'expérience professionnelle acquise au sein d'une unité de recherche. A l'issue de son travail de recherche et de la rédaction d'un mémoire de thèse, le doctorant présente ses travaux scientifiques originaux lors d'une soutenance devant un jury. Le doctorant est seul auteur et son manuscrit fait l'objet d'un dépôt légal.

Les différents types de contrats / les différents statuts

Le doctorat simple

L’inscription et la soutenance de thèse ont lieu dans un seul établissement, et la thèse est réalisée sous la direction d’un seul directeur de recherche.

Le doctorat en codirection

Il y a deux directeurs de thèse : un dans le laboratoire principal, dans l’établissement d'inscription du candidat, et un autre, généralement dans un autre établissement, en France ou à l'étranger. Une modalité intéressante pour réaliser son doctorat dans le cadre d’une collaboration internationale.

Le doctorat en cotutelle

Il s'agit d'un doctorat en codirection qui permet de recevoir un diplôme de chacune des universités d’origine des 2 directeurs de thèse (et parfois d’un seul diplôme conjoint, avec le nom des 2 établissements). L’inscription se fait dans les 2 structures par le biais d’une convention.

Le doctorat en entreprise (CIFRE)

Le dispositif CIFRE (Convention industrielle de formation par la recherche) permet de faire son doctorat dans une entreprise, en lien avec l’école. Dans ce cas, le doctorant cumule un directeur de thèse, professeur d’université, et un encadrant dans l’entreprise. Il est salarié de l’entreprise, qui de son côté reçoit une subvention de l’État, et à la fin de sa thèse il est diplômé de l’établissement.

Le doctorat européen conjoint

L' "European Joint Doctorat" a été mis en place par Horizon 2020, un programme de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2014-2020, dans le cadre des actions Marie-Sklodowska-Curie. Ouvert à tous les étudiants étrangers, il s’effectue au sein de trois établissements européens, dans trois pays différents.

 

Les conditions d'admissions

Le doctorat est ouvert aux titulaires d'un diplôme national de master ou d'un autre diplôme (d'école de commerce ou d'ingénieurs, par exemple) conférant ce grade.

La politique de choix des doctorants est définie et mise en œuvre par chaque école doctorale. Les directeurs de thèse et d'unité de recherche potentiels se prononcent sur la candidature, laquelle est ensuite mise en délibération au sein du conseil de l'école doctorale.

Coûts et financement

Les contrats doctoraux sont des financements attribués à des couples (sujet, candidat) proposés par les candidats et/ou les laboratoires et validés par les écoles doctorales. Certains contrats peuvent associer des financements, de la Région, de l'I-Site, de l'ADEME, de projets collaboratifs ANR ou européens, etc. Certains doctorants arrivent également avec leur financement sous forme de bourses de leur pays d'origine. Des activités complémentaires aux activités de recherche peuvent être proposées avec un complément de rémunération versé aux doctorants contractuels.

Une thèse peut s'envisager en collaboration entre un laboratoire et une entreprise. Cela permet au doctorant de se trouver immergé dans deux univers pour réaliser son travail de recherche.

Les conventions CIFRE permettent de mener à bien un projet de recherche entre le laboratoire et une entreprise. Le doctorant passe une partie de son temps de chaque côté.

 

Formations

Le doctorat trône au sommet du système LMD (Licence-Master-Doctorat) mis en place à partir de 2002 au sein de l'Union européenne. Il sanctionne l'obtention d'un diplôme universitaire de niveau bac +8, en principe après trois années de recherche postérieures à l'obtention du grade de master. Le doctorat achève le troisième cycle de l'enseignement supérieur. Il sanctionne une formation par la recherche, à la recherche et à l'innovation et une expérience professionnelle de recherche.

La préparation de la thèse de doctorat s'étend normalement sur trois ans (sur six ans maximum lorsque le doctorant a une activité salariée). Il s'agit de mener un travail de recherche inédit sur un thème au choix du candidat, et en lien avec l'orientation de son master.

Les doctorants effectuent leurs travaux sous le contrôle et la responsabilité d'un directeur de thèse (ou deux, dans le cadre d'une codirection). Ces fonctions peuvent être exercées par des professeurs des universités, des personnels des établissements d'enseignement supérieur ou des organismes ou fondations de recherche, ou encore par des docteurs. Le tout, en rattachement avec une unité de recherche/un laboratoire, dont ils participent étroitement aux activités. Ils sont également incités à publier dans des revues scientifiques, nationales ou internationales.

En sus de leurs recherches académiques, les doctorants doivent généralement suivre des formations d'accompagnement et/ou participer à des enseignements, des colloques et des séminaires (en méthodologie, communication, rédaction d’articles scientifiques, création d’entreprise, propriété intellectuelle, etc.), ainsi qu'à des missions ou stages organisés dans le cadre de l'école doctorale. Ces formations complémentaires correspondent à quelque 150 heures de cours au total.